Européennes : liste NPA Centre Auvergne

 


LA LISTE NPA CENTRE AUVERGNE


www.npa-europennes2009.org

 
Elections Européennes 2009
Dans la circonscription Auvergne/ Centre/Limousin,
c'est Christian N'Guyen, 40 ans, qui a été désigné
comme tête de liste du Nouveau Parti Anticapitaliste.

Christian Nguyen a commencé a militer dans les Yvelines à Mantes-la-Jolie dans la fin des années 80 avec les luttes des sans papiers, sans logements, sans travail, contre le nucléaire et contre le front national . En 1997, il a rejoint la LCR puis s'est naturellement engagé dans la construction du NPA en Creuse où il habite maintenant depuis 1999. Il travaille comme enseignant à la Mission Générale d'Insertion en Creuse ( élèves de plus de 16 ans qui sortent du système scolaire sans diplôme ou qualification ) et milite également depuis 2005 dans la Convergence des collectifs de défense et de développement du service public dont la vocation est de rechercher l'unité des luttes de l'ensemble des services publics et des citoyens avec les partenaires associatifs, politiques et syndicaux.



VIDEO DE PRESENTATION DE CHRISTIAN NGUYEN


 


 


LISTE DES CANDIDAT(E)S DU NPA 
3 SONT AUVERGNAT(E)S


 

Crédit photo : Daniel D.

 


1- Christian NGuyen, 40 ans, Creuse (23), Vacataire éducation nationale


2- Fany Puel, 37 ans, Indre et Loire (37), Psychiatre des hôpitaux

 

Psychiâtre dans un hôpital rural de proximité du Sud de l'Indre-et-Loire - régulièrement menacé d'être amputé de la diversité de l'offre de soin dans un vaste secteur dépourvu de transports - petit à petit abandonné par les services publics faute de rentabilité.

En quelques années, Fanny a vu apparaître un nombre toujours croissant de consultations motivées par la souffrance au travail, (en dehors de la maladie psychiatrique) et la misère sociale.
- « Ce n'est pas juste d'être celui qui est toujours plus opprimé dans son travail, ou dans sa tentative de vivre une vie décente, et d'être celui qui est malade, quand on sait de quelle façon la logique capitaliste ultra-libérale traite désormais les malades ».

Fanny Puel a participé à la construction du NPA comme ancienne militante de la LCR. Elle est syndiquée dans un syndicat de salariés.
Elle milite parce que ce n'est pas aux victimes de la crise de la payer, que ce n'est pas aux malades de subir la double peine, a fortiori les malades mentaux, parce qu'elle ne veux plus qu'une femme sur trois meurt des coups de son conjoint tous les trois jours, parce qu'elle est pour l'autodétermination des peuples, la libre circulation et installation des personnes....

- « Cette société est injuste et je veux que nous soyons les plus nombreux pour la changer, pour une répartition juste des richesses, en France en Europe, dans le monde ».


3- Alain Laffont, 62 ans, Puy de Dôme (63), Médecin et conseiller Municipal de Clermont Fd

 

Médecin, conseiller municipal de Clermont Ferrand dans le Puy-de-Dôme (63).


4- Marie-Ève Eyrolles, 28 ans, Haute Vienne (87), Enseignante et conseillère municipale de Limoges

 

Elle s’engage dans la vie militante lors du référendum sur la constitution européenne (non au TCE), en faveur d’une Europe sociale et solidaire.
Élue syndicale au conseil d’école de l’IUFM de Limoges, elle se mobilise contre le démantèlement de l’éducation nationale et des IUFM. 
Conseillère municipale de la ville de Limoges, elle fait le choix de participer à une liste « 100% à gauche » dans la perspective de la construction du NPA.
Marie-Ève est enseignante en lycée professionnel.


5- René Casilla, 54 ans, Allier (03), Agent EDF


Fils de républicain espagnol, ancien ouvrier de Dunlop et Saint-Gobain, aujourd’hui chef d’antenne à la direction immobilière d’EDF-SA.
Militant syndical et social à EDF, délégué du personnel à EDF-SA.
Ancien Maire-Adjoint de Montluçon


6- Martine Gutknecht, 56 ans, Loir et Cher (41) Infirmière de rue

 

Le NPA est son premier engagement politique. Infirmière de rue dans une association à Blois (Loir-et-Cher, 41) créée il y a 15 ans par un groupe de médecin dans le but d’accompagner les gens dans les soins, elle fait le constat que l’accès à la santé devient de plus en plus dramatique.
Que ce soit pour des raisons financières et/ou psychologiques, les personnes les plus fragiles ne vont plus vers la médecine, d’où son engagement dans cette association pour aller vers eux.

L’environnement social se dégrade de plus en plus, et une partie importante de la population se retrouve dans la rue (SDF, jeunes, toxicomanes) et n’ose pas aller d’elle-même se soigner quand c’est nécessaire.
À cela il faut ajouter les sans-papiers, dont les conditions de (sur)vie se compliquent avec la loi qui empêche d’accueillir, d’accompagner ou seulement d’aider une personne en situation irrégulière.

Pour Martine, l’engagement dans le NPA correspond au prolongement de ses luttes quotidiennes.


7- Michel Lasserre, 56 ans Cher (18), Retraité

 

Enseignant spécialisé dans l’adaptation et l’intégration scolaire et aujourd’hui retraité.

Ancien militant syndical puis militant altermondialiste depuis 1998, il s’est activement impliqué dans divers collectifs (non au TCE, défense des services publics, divers comités de soutien).

Depuis longtemps partisan d’un parti politique faisant la synthèse entre la pensée socialiste autogestionnaire et l’écologie, il s’est naturellement engagé dans la construction du NPA dans le Cher.


8- Chantal Parelon, 57 ans, Creuse (23), Agricultrice

 

Enseignant spécialisé dans l’adaptation et l’intégration scolaire et aujourd’hui retraité.

Ancien militant syndical puis militant altermondialiste depuis 1998, il s’est activement impliqué dans divers collectifs (non au TCE, défense des services publics, divers comités de soutien).

Depuis longtemps partisan d’un parti politique faisant la synthèse entre la pensée socialiste autogestionnaire et l’écologie, il s’est naturellement engagé dans la construction du NPA dans le Cher.


9- Gerard Prevot, 48 ans, Indre (36), Adjoint Administratif

 

Né dans une famille ouvrière, Gérald a très tôt pris conscience de son appartenance à la classe populaire. Dès ses 18 ans, il commence à militer dans les milieux anarchistes. Ses divers engagements l’on conduit dans les combats anti-nucléaire, anti-OGM et anti-racistes. Internationaliste, il est à l’origine du premier dépôt de commerce équitable dans l’Indre.
Athée convaincu et ennemi de tous les intégrismes, il s’est fait "débaptiser" en 2003.
En 2005, après la bataille pour le NON au traité libéral, il adhère au PCF mais rend sa carte après 3 ans, refusant de se mettre à la botte du PS.
Il intègre tout naturellement le processus de création du Nouveau Parti Anticapitaliste. Il est l’un des porte-parole du comité de Châteauroux et se définit comme adepte d’un communisme libertaire.
Gérald Prévot travaille comme adjoint administratif dans un Foyer de l’Enfance

 

10- Solange Reymond Arsac, 57 ans, Haute Loire (43), Retraitée


Solange Reymond-Arsac, fille de petits paysans des montagnes de Haute-Loire, mais aussi de l'école publique laïque, a pris conscience très tôt des différences de classes sociales.

Enseignante, elle a travaillé la plupart du temps avec les élèves en difficultés.

Militante syndicale et associative - notamment au RESF aujourd'hui - et longtemps compagnon de route critique du Parti communiste, elle a participé à de nombreuses luttes, dont celle contre le TCE (Traité constitutionnel européen).

Aujourd'hui, retraitée, elle est engagée depuis le début dans le processus de construction du NPA.