Sainte-Marie toujours en grève illimitée

Publié le par NPA 43

 

progresfr.gifLes salariés de Sainte-Marie toujours en grève illimitée

 

Depuis le 25 mars, jour de négociation annuelle obligatoire entre les organisations syndicales et la direction générale, un préavis de grève intersyndicale et illimitée, à compter du 2 mai, a été déposé à l’hôpital Sainte-Marie du Puy-en-Velay. Ce dernier fait partie de l’AHSM (Association hospitalière Sainte-Marie) qui intègre quatre autres hôpitaux (Nice, Rodez, Privas et Clermont-Ferrand) et emploie environ cinq mille salariés.


ste marie-07

Crédit photo: DR

 

En 2010, l’AHSM a fait l’objet d’une enquête par l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales), portant essentiellement sur le site de Nice. Le rapport qui en découle fait suite à une précédente enquête de 2001, qui avait déjà mis en évidence de nombreuses problématiques. « Pendant dix ans, la direction a laissé se dégrader la situation sans rien entreprendre. Maintenant, l’hôpital de Nice est menacé de fermeture », dénoncent les responsables de l’intersyndicale CGT, FO et CFE-CGC. « Pour pallier son incompétence, elle veut récupérer des fonds sur le dos des salariés en révisant à la baisse l’accord d’entreprise », rajoutent-ils.

 

C’est pourquoi de nombreuses actions locales, au niveau des cinq établissements et du siège social (situé à Chamalières dans le Puy-de-Dôme), se poursuivent. Actuellement, au Puy-en-Velay, des tracts sont diffusés auprès de la population. Le 11 mai, l’ensemble des salariés manifesteront au siège social pour refuser la révision de l’accord d’entreprise. Trois ou quatre cars seront affrétés, à 7 h 15, depuis le site ponot pour rallier le Puy-de-Dôme.

 

Article paru dans Le Progrès

Édition du samedi 7 mai 2011

Publié dans Santé

Commenter cet article