SDN 43 : hommage aux liquidateurs

Publié le par NPA 43

 

logo-zoomdiciSortir du Nucléaire, hommage aux liquidateurs

 

 

Il y a 26 ans, la catastrophe de Tchernobyl se produisait. C’est au cours de la vérification d’un système de sécurité que plusieurs erreurs étaient commises qui entraînaient la fusion du cœur du réacteur n°4. La pression exercée par la vapeur faisait sauter le couvercle et un nuage radioactif s’échappait.


sdn432804.JPG

Crédit photo : Zoomdici

 

Un hommage aux liquidateurs

Outre le traditionnel « tractage » de sensibilisation, les militants de Sortir du Nucléaire 43 (SDN 43), ont rendu hommage aux liquidateurs envoyés au pied du réacteur sinistré pour éteindre le granit en feu dans le réacteur et bâtir un sarcophage de béton.

Pour eux, « Ces hommes se sont sacrifiés et ont sauvé l’Europe ». Ce sont 800 000 hommes qui sont morts pour protéger tant bien que mal l’Europe de plus de retombées radioactives.

Les militants de SDN 43 ont mené une action symbolique rue Saint Gilles au Puy. Autour de 10h30, ils se sont allongés par terre masqués. Ils expliquent « On sera « morts » quelques minutes pour se souvenir de ces hommes ».

 

« La seule prévention possible d’une catastrophe nucléaire est la sortie du nucléaire au plus vite »

Ils étaient aussi présents pour sensibiliser les citoyens à leur combat. Ils estiment que « au niveau mondial, le nucléaire est une énergie marginale, puisqu’il ne représente que 2.4% de la consommation d’énergie ». Ils souhaitent la sortie du nucléaire au plus vite.

Les arguments qu’ils exposent comptent plusieurs points, « le nucléaire est dangereux pour la santé, les rejets de radioactivité dans l’air et dans l’eau étant constants, il provoque inévitablement des catastrophes majeures, produit des déchets radioactifs qui s’entassent, permet la prolifération des armes atomiques, est un gouffre financier, empêche de lutter efficacement contre le changement climatique, n’est pas compatible avec la démocratie et ne permet pas d’assurer notre indépendance énergétique».

Ils estiment que la majorité de la population est favorable à la sortie du nucléaire, mais que les partis dominants refusent de l’admettre. Ils se mobilisent donc pour se faire entendre.

 

Article de E.A paru sur Zoomdici
Edition en ligne du samedi 28 avril 2012

Publié dans Ecologie

Commenter cet article